J'y étais... non plutôt nous fervents badistes, nous y étions... Une ambiance de folie, des matches hallucinants, des joueurs donnant tout ce qu'ils avaient (notamment le double dames en 1/4 de finales entre les petites Indonésiennes "JumpSmach" et les petites Japonaises "Come On Japan" qui a duré 107 minutes...). Bref que du bonheur...

Tout à commencer mardi avec les qualifications. Je suis arrivée à midi et j'ai rejoint deux comparses meylanais Tayte et Rom's. Nous avons assistés à l'élimination de quelques français, à la découverte d'une petite péruvienne, à la rapidité électrique des japonais, à la montée en puissance des allemands... Une journée assez éprouvante se terminant sur les 21h.

Puis mercredi matin est arrivé avec dans les premiers matches, le joueur n°1 mondial Lin Dan... suivi de Taufik Hidayat. Du pur plaisir... L'appareil photo est enclenché, la carte mémory stick s'affole. Les smaches sont surpuissants et les échanges sont carréments déments. On ne sait plus où regarder tellement les affrontements entre joueurs sont sensationnels. "Regarde à droite", "Regarde à gauche", "Tiens t'as vu le volant de dingue là-bas", "Ce sont des malades"... Tout le monde dans le public en prend plein les mirettes... Puis je me barre sur les coups des 12h00. J'ai du tennis à aller voir.

Arrive jeudi après-midi. On fait la queue devant l'entrée pour avoir les meilleures places. C'est le 2ème tour, et le rythme n'est pas près de freiner. Les matches s'enchaînent jusqu'à point d'heure. Nos favoris passent leur tour avec plus ou moins de problème. Je découvre Peter Gade, je suis toujours aussi fan de Lin Dan, et que dire de Hongyan Pi. Mes petits japonais sont pas trop mal non plus. Tayte et Rom's critiquent le double-dames car les échanges sont trop longs. Normal !!! elles sont tellement fortes qu'elles rattrapent tout.

Puis c'est vendredi, jour des quarts de finales. Le match Lin Dan-Taufik Hidayat tient toutes ses promesses. La plupart du public est pour l'indonésien. Logique !! c'est la tête d'affiche du Super Series 2007. Mais le Chinois est trop fort ! Puis on assiste à la défaite de Robertson-Emms en double mixte. Dommage car ils sont hypers géniaux notamment Melle Gail Emms avec ces appuis et ces déplacements de feu ! Arrive le double homme japonais face aux n°1 mondiaux malaysiens. Là c'est une ambiance incroyable... surtout à cause de l'erreur d'arbitrage. Tout le public bascule pour les joueurs du soleil levant. "Come On Japan !!!" c'est mon crédo !!! Je suis trop heureuse pour eux car ils font une magnifique perf... Puis vient le tour de PI qui après un set où la lenteur française est dépassé par la rapidité chinoise, se remet dans le droit chemin et bat la n°3 mondiale Lu Lan. Magnifique ambiance, magnifique match. Enfin on a Peter Gade... "Let's go Gade let's go". Bruno Cazau et Aurélie Bréard à côté de moi sont à fond. Du coup, ça contamine et tous ensemble, on y croyait dur comme fer. Mais le Chinois Chen gagna malgré tout.

Samedi fut un spectacle de toute beauté. Cependant la programmation des matches a fait que Lin Dan est sorti dans la totale ignorance du public, tout occupé à regarder Pi en découdre avec Zhang la n°2 mondiale. Dommage !!! Les japonais ne résistent pas à la paire malaysienne malgré mes Japan toutes les 3 minutes. Lee Chong Wei est trop fort et gagne sa demi-finale avec une facilité déconcertante. Bref, le samedi passe trop vite.

Puis arrive le dimanche avec ses finales. Le double dames est assez spectaculaire même si le score ne révèle pas toute la beauté du jeu. Le double hommes est remporté par Fu et Cai (les chinois) face à la paire malaysienne. Impressionnant ces échanges, cette rapidité... Surtout cette entente sur le terrain... Puis vient le simple homme où Lee ne fait qu'une bouchée de Bao. Arrive enfin la confrontation entre Pi et Xie. Mais Xie est une extra-terrestre. Elle domine dans les échanges, dans l'agressivité, dans le déplacement. Jamais à la rue, tout le temps là où le volant va tomber. Pi lutte, se bat mais Xie est trop forte. Cependant nous, public, avons fait une ovation de feu à notre championne qui le méritait vraiment. Enfin vient le double-mixte où les Indonésiens Limpele et Marissa sont bien au dessus des chinois. Ce n'est que du bonheur.

Les photos viendront ultérieurement car j'en ai à peu près 1000 à trier...